image

 

En impro, on parle souvent de blabla lorsque deux improvisateurs discutent à tort et à travers et que rien ne se passe. Ce n'est pas une question de niveau car des improvisateurs expérimentés peuvent  aussi bien tomber dans ce piège. Alors qu'es-ce que blablater en impro? Le theatre n'est-ce pas aussi des dialogues ? La scène du balcon dans Roméo et Juliette, rien ne se passe, ils blablatent non? C'est là qu'on touche à une notion intéressante que je qualifierai d'interiorité de l'action.

Quand on observe une scène ou rien ne se passe c'est aussi bien à l'intérieur des protagonistes qu'à l'extérieur. Dans le cas de Roméo et Juliette, le dilemme que vivent les amants est visible, palpable, vivant sans besoin d'extérioriser à outrance. Le conflit intérieur qu'ils vivent est compréhensible pour tous et provoque l'émotion du public. L'action c'est cette intériorité, cette connexion à ce qui se vit dans l'instant. 

Les scènes que l'on qualifie de blabla sont dût à un manque de réactivité des comédiens. Pour que le blabla se transforme en dialogue, il faut que l'on perçoive un enjeu dans la relation . C'est plus simple de réagir quand je sais ce qui est en jeu. Dans reaction, il y a le mot action, c'est ce que tu vas me donner qui va nourrir ma réponse et créer le jeu, l'enjeu.  Ce qui fonctionne, c'est accueillir le blabla de l'autre qu'il soit chargé ou non car si je ne qui pas responsable du niveau d'engagement de l'autre, je suis responsable du mien surtout si il s'agit d'un joueur débutant à moi d´y mettre l'investissement nécessaire même si c'est une proposition pauvre : - Bonjour monsieur, comment allez-vous aujourd'hui? - Mal docteur, très mal! Déjà par ce que vous ne vous rappellez pas de mon prénom, ensuite par ce que mon mal de dos s'accentue depuis une semaine!

La balle est dans son camp, désormais il est médecin, l'enjeu va être de tenter de soulager son patient qui a apparemment un fort caractère. Le blabla n'est pas une fatalité si on prend en compte l'enjeu derrière la proposition.

Un exercice pour travailler "C'est mardi" de Keith Johnstone